Etude d'urbanisme - Aménagements urbains - Conception parcs & jardins - Maîtrise d'oeuvre



Draguignan
   Parc Chabran
 



Descriptif technique
Création du Parc urbain chabran en cœur d’une nouvelle Zac centre ville
- Maître d'ouvrage : SAIEM de construction de Draguignan pour la Communauté d'Agglomération de Draguignan CAD
- ZAC de centre-ville – Voirie, Réseaux, stationnements et Parc urbain central
- Concours gagné en 2006 - Mission de Maîtrise d'œuvre complète
- coût total des travaux : 7 M€ HT
- Superficie totale 12 hectares Surface du Parc 35 000 m2 – 2008 / 2012

Equipe : Vincent GUILLERMIN Architecte Paysagiste (Mandataire ) / Alain AMEDEO Architecte Urbaniste / BET COUMELONGUE BET VRD / Aménagement & Techniques Urbaines, Ingénierie VRD

    
Projet Lauréat d’une victoire du paysage
2014 en catégorie Parc Urbain



Note d'intention
La recomposition urbaine liée à la restructuration de l'ancienne caserne Chabran sur une surface totale de 12 hectares, s'articule au centre de la composition autour d'un espace public majeur et structurant le Parc Urbain Chabran.

Le parti d'aménagement retenu permet d'assurer toutes les dessertes en voiries et réseaux des différents éléments bâtis du programme ( Activités, Equipements publics et Logements ) par la périphérie. Ainsi, aucune voirie transversale ne vient perturber la quiétude et le fonctionnement interne de ce mini « Central Park », véritable poumon vert à l'échelle du quartier.
Le périmètre de la caserne sera largement aéré, par la démolition de la quasi totalité du mur d'enceinte, laissant la possibilité d'améliorer grandement les liaisons transversales.

Le parc s'étend sur une surface totale de 36 500 m². Son parti d'aménagement est directement lié à l'histoire du site. L'ancienne « place d'armes » centrale est conservée en un grand espace ouvert axial , dégageant des perspectives intéressantes au Nord et au Sud. De part et d'autre de l'axe central, 2 modes de composition contrastent, pour créer des ambiances « plurielles ».
- Coté Est , les anciens bâtiments militaires conservés orientent les concepteurs vers une composition rectiligne, ordonnancée selon une trame orthogonale , structurée et ombrée par des mails réguliers d'arbres d'alignements.
- Coté Ouest en total contraste la composition se veut plus « souple », des mouvements de sols permettent d'animer les surfaces, la végétation est disposée de manière plus aléatoire, plus naturelle. Cette partie du parc « dialogue » avec les jardins résidentiels situés à l'Ouest, traité en cœur d'îlots dans le même esprit. Les clôtures sont invisibles, visuellement le parc gagne en profondeur Coté Ouest.



Photos




Illustration